Utilisateurs


© BEN

 

 

Témoignages des utilisateurs de neurofeedback dynamique et maieusthésie.

 

J’ai à coeur de partager avec vous, les témoignages que certaines des personnes que j’accompagne m’ont très aimablement adressé.

Ils m’ont beaucoup touchée et je tiens à les en remercier ici.

Parents d’un enfant TSA (Troubles du Spectre Autistique) notre fils de 4 ans suit une séance de Neurofeedback tout les vendredi avec Luci depuis octobre 2017 (en complément d’une prise en charge de type ABA.)
Pour notre fils, dès le premier mois; son interaction sociale s’est améliorée avec un meilleur contact oculaire, une attention conjointe augmentée, la communication verbale en flèche et toujours le même plaisir à suivre sa séance qui le calme et le canalise.
Au delà de son grand professionnalisme lié à sa formation
c’est l’humanisme de la personne, son calme, son écoute et ses précieux conseils qui font la qualité de la prestation.
Nous sommes vraiment heureux des résultats et recommandons à toutes et tous .
Madame et Monsieur Guelfi
J’étais pas très attentive à l’école avant et je n’arrivais pas à me concentrer.
J’avais une très mauvaise moyenne il y a un an et demi et depuis que je pratique le neurofeedback avec Luci, mes notes ce sont améliorées, ma concentration aussi.
J’ai 14 de moyenne et je suis super satisfaite!
Je recommande le neurofeedback car en plus de l’école ça m’a beaucoup aider à la maison.
Je pense que ca fait un effet différent sur tout le monde selon ce qu’on veut changer ou comment on veux changer.
Flexifen Du Treize ( 17 ans )

Il y a 2 ans j’ai eu un SVCR( Syndrome de vasoconstriction cérébral réversible), le centre des céphalées de l’hôpital Lariboisière à Paris m’a conseillé de faire de la Neurofeed back en plus d’un traitement.
le site de Luci est clair, j’ai tenté ma chance. Et au fil des séances j’ai senti une amélioration des migraines, mais en plus j’ai l’esprit plus clair, moins de déprime, je me gère mieux mentalement et physiquement.
Je n’ai plus de traitement médicamenteux, mais je continue la neuro car ça me rééquilibre et Luci connait bien son métier, on sent qu’elle aime ça ce qui aide aussi. Je recommande fortement !

Suzanne Garcia ( 49 ans )

 

 

J’ai découvert le neurofeedback avec Luci suite à des recherches sur le net étant fibromyalgique.
Luci est une gentille thérapeute douce attentionnée à l’écoute.
Elle connaît bien sa thérapie j’ai une entière confiance en Luci et au neurofeedback.
C’est toujours un grand plaisir pour moi d’aller à ma séance car je sais qu’en ressortant ça m’apportera beaucoup de bien.
Dès la première séance de très bons résultats pour moi.
Le neurofeedback m’a apporté du bien être et beaucoup de changement chez moi:
-récupération rapide de mon état de fatigue.
-regain d’énergie.
-plus ordonnée.
-plus d’envies et de motivation.
-décontraction de mes cervicales.
-moins de douleurs et de raideurs.
-moins de peurs,plus de confiance en moi,d’assurance.
-du lâcher prise par rapport aux situations.
-maintenant je fais les choses sans que ça soit une corvée.
-je ne me pose plus de questions avant de faire les choses moins difficile pour moi.
-Meilleur mémoire et concentration.
-j’ai eu une rupture sentimentale qui ne m’a pas affecté je l’ai mieux vécu.
Voilà tout les bienfaits pour moi du neurofeedback.
Je recommande fortement.

Amanda Maria Letourneu ( 50 ans )

 

Il y a 2 ans, j’ai fait du neurofeedback avec Luci car je reprenais des études à la fac et je sentais que j’avais des problèmes de concentration et de mémorisation aggravés par des acouphènes installés depuis 20 ans suite à une opération ORL.
Le neurofeedback m’a soutenue dans mes efforts et m’a permis de laisser derrière moi de mauvaises habitudes.
Aujourd’hui, à 1 mois de mes partiels, je refais des séances pour m’aider à nouveau à tenir bon ce rythme effréné. J’espacerai ensuite les séances.
Je conclurai en disant que je suis vraiment très contente de cette solution et de l’accompagnement fait par Luci. On touche du doigt des problèmes concrets et on tente de progresser aidée en cela par les facultés du cerveau à se soigner lui-même.
Voilà, je suis ENCHANTEE .

 Marie – Magali Sarry

 

Connaissant l’efficacité du neurofeedback, j’ai souhaité en faire profiter mon fils de 6 ans qui avait quelques problèmes de stress et les troubles qui en découlent. Je suis, où plutôt devrai-je dire, nous sommes tombés par hasard sur Luci.
Et cela a trés bien fonctionné. Les difficultés que rencontraient Solal se sont atténuées au fil des séances.
Luci est à l’écoute, Luci est douce, Luci a beaucoup d’empathie, Luci aime les enfants, Luci croit en ce qu’elle fait, Luci est de bon conseil, oui, Luci est une belle rencontre.
À recommander avec un grand « R » si vous souhaitez découvrir les bienfaits du neurofeedback.

Cathy C. ( maman de Solal 6 ans )

 

 

Sur les conseils de ma psy, j’ai suivi des séances de neurofeed-back pour retrouver des sensations sur ma lèvre inférieure suite à une intervention chirurgicale. Je ne connaissais pas cette pratique et je ne me suis pas renseignée avant de prendre les séances.
Je suis venue en confiance. 

Après quelques séances, je n’ai pas retrouvé les sensations attendues sur ma lèvre, mais j’ai réalisé que je prenais les évènements moins à coeur. Du coup, aujourd’hui, je me sens plus légère et épanouie, les séances apportent un réel bienfait.

Par ailleurs, les échanges avec Luci Sogorb sont structurants et bienvenus car ils apportent un éclairage bienveillant sur ce qui nous arrive, une belle aide à soi.

Joly ( 44 ans )

 

 

Une praticienne et une pratique différentes des thérapies classiques, ENFIN efficaces pour permettre de retrouver son propre chemin, à son rythme sans violence ni obligation de verbaliser ce qui fait trop mal. Nous ne sommes plus des patients mais des personnes. Luci Sogorb prend soin de nous avec beaucoup bienveillance et d’humanisme.

Ina ( 49 ans )

 

 

Je pratique le neurofeedbaback depuis 2 ans et mes rapports avec la création, le travail et mes liens affectifs ont changés. Ce rééquilibrage cérébral permet d’ouvrir sa conscience sans aucune douleur. 
Luci est également une praticienne qui laisse son ego de côté, elle est très empathique toujours douce et bienveillante.
Je conseille à toute personne qui se sent déconnectée et en souffrance quelle qu’en soit la raison au moins d’essayer un certain nombre de séances, les effets se ressentent assez rapidement !
Il suffit d’être juste ouvert à ce qu’on ne connait pas.
Merci !!!!!!!!


Rosalie  S. ( 50 ans )

 

J’ai eu une intoxication aux métaux lourds qui a crée beaucoup de perturbations dans mon système nerveux central, hormonal, intestinal et digestif.

Cela se traduisait par une immense fatigue au point de dormir jusqu’à 18 heures par jour, douleurs articulaires, troubles urinaires, douleurs et spasme intestinaux, menstruations hémorragiques, problèmes d’attention, apnée du sommeil avec le syndrome des jambes sans repos, baisse de vision et d’audition certains jours, digestion très difficile, défaillance de certaines enzymes du pancréas, intolérance au gluten, dysfonctionnements de la thyroïde et des glandes surrénales, syndrome du canal carpien …

Le neurofeed back a été un excellent complément des soins de mes différents médecins pour remettre mon organisme dans son état de fonctionnement normal.

J’y suis vraiment allée pour voir et sans trop y croire mais cette technique de régulation du cerveau donne des résultats vraiment très impressionnants.

En fait, ça a permis de créer le lien nécessaire entre les différents soins des médecins pour retrouver toutes mes capacités intellectuelles ainsi que le retour de  ma grande énergie sur le plan physique.

Je remercie très chaleureusement Luci pour tous les bienfaits qu’elle m’a procurée avec ses séances, sa grande bienveillance et son immense gentillesse.

Je recommande très vivement le neuro-feed back .

Marie T . ( 45 ans )

 

 

A une conférence au Moulin à Café association du 14e « l’intestin, centre de nos émotions », j’ai rencontré un naturopathe Christophe Étienne dont j’ai pris le contact et qui m’a recommandé le Neurofeedback avec Luci. Cela a permis à son fils autiste de faire des progrès. 

Etant moi-même traumatisée crânienne, suite à un accident de la voie publique en 1996, qui m’a valu un coma direct, une aphasie, une hémiplégie droite et un traumatisme crânien lourd (Glasgow 4), je venais d’arrêter toute médication suivie depuis 20 ans, car cela n’avait plus l’effet escompté sur moi et me mettait plutôt en mode « zombie ». « Stop l’hôpital, stop les médicaments : vivre ma vie, même si c’est difficile avec un handicap devenu invisible, quand votre tête vous bouffe la vie ! » Ayant presque atteint le niveau maximal de récupération physique et intellectuelle, grâce à la rééducation fonctionnelle et le traitement médicamenteux que je suivais depuis 20 ans, j’avais envie de tester une nouvelle méthode alternative de travail sur le cerveau, en suivant un peu mon intuition. Apprendre à faire confiance à d’autres thérapeutes que des grands Docteurs / Professeurs et tester d’autres moyens que la médecine classique. 

J’ai immédiatement été intéressée par le système du Neurofeedback Neuroptimal dont je n’avais jamais entendu parlé (d’aucun docteur), en rapport aux EEG (électro encéphalogrammes) traditionnels récurrents que j’avais pour constater la récupération de mon traumatisme crânien. Ma rééducation et médication ayant été maximales, j’en étais alors arrivée à tester toutes les méthodes possibles de développement personnel, avec peu de résultat concluant.
Force fut de constater que dès les premières séances de Neurofeedback, je recommençais enfin à faire des progrès : deuxième miracle de mes deux vies, après ma sortie du coma.
J’ai tout de suite pu constater la bienveillance de Luci et ai fortement apprécié sa gentillesse, ainsi que ses explications confiantes.  J’ai senti en moi une évolution positive directe. Tout ceci m’a encouragée à continuer ce travail entamé.

Effets des séances : 
Nette amélioration de mes performances, en ce qui concerne cette petite différence qu’il me restait à rééduquer. Je suis traumatisée crânienne et le Neurofeedback m’a donné des résultats immédiats : 
◊ augmentation de l’appétit (je sortais d’une crise d’anorexie après mon coma), la concentration, mémoire, confiance en moi, avec plus de facilité et rapidité à apaiser son âme intérieurement, se recentrer et mieux arriver à prendre en considération ses objectifs, de sorte à pouvoir développer les moyens à sa portée (en étant moins dans les extrêmes qui épuisent, surtout quand son corps ne va plus aussi vite que son cerveau, qui s’embourbe) pour les atteindre sans se prendre autant la tête que par le passé (en partant en arborescence ou association d’idées) .
Le neurofeedback me permet de CANALISER ET CLARIFIER MES PENSÉES ARBORESCENTES.
J’arrive enfin, au bout de 20 ans d’efforts vains où j’ai tout testé, à lâcher prise et peux enfin m’investir dans une relation amoureuse stable.
◊ diminution de : 
 – anxiété, peurs (de la solitude, de tout et n’importe quoi qui nous fait rentrer en crise de panique), stress, dépression, tensions et blocages (j’étais prise dans une spirale infernale que les conseils d’un psy/Docteur et même ma meilleure intention du ne suffisaient pas à débloquer), questionnement incessant, (hyper)émotivité, consommation d’alcool ou de drogues (cannabis) – des insomnies -> avoir un vrai repos m’était quasi impossible depuis mon coma, – des troubles cognitifs (liés au TC : attention, concentration, mémorisation) et de la tension intracrânienne (mon hydrocéphalie m’épuisait trop), – du peu de souffrance physique (séquelle de mon AVP qui m’a paralysée HEMIPLEGIE DROITE et fait connaître le fauteuil roulant et je ne boîte même plus !), mais surtout des souffrances psychiques de mon passé, qui se sont accumulées pendant toutes ces années, durant lesquelles je n’avais qu’un objectif : me rééduquer pour redevenir « normale » et qu’on ne me traite plus d’handicapée (même si mon handicap est invisible aujourd’hui).

Cette souffrance psychique avait même empiré, m’enfermant dans une spirale dont je vois ENFIN la sortie. Grâce au Neurofeedback, mon cerveau ne beug plus, je ne tourne plus en rond : il s’auto corrige ! 

 
Je suis peut-être traumatisée crânienne, mais utiliser le Neurofeedback m’a également permis de réactiver mon « cerveau droit » (j’étais précoce avant mon accident en 96) et d’enfin pouvoir mieux le « gérer » … Je vais enfin reprendre ma vie, là où elle s’était arrêtée à mon adolescence en 1996, comme si j’avais pu « redevenir » précoce. Mon TC écarté, il me faudra encore quelques séances pour pouvoir organiser ma nouvelle vie de précoce dans ma tête, enfin en confiance avec moi-même. Grâce au Neurofeedback, 20 ans après l’accident qui a failli me coûter la vie, mon cerveau continue de se « réparer » et ma vie s’améliore de jour en jour. J’ai aussi testé la Maïeusthésie et peux ainsi approfondir ma recherche d’identité pour apprendre à me connaître moi-même.
Luci, ce qui m’a le plus frappé chez vous : votre Humanité! Je remercie le destin de m’avoir fait vous rencontrer :  merci d’avoir pris le temps de m’aider et me parler CALMEMENT ET INTELLIGEMMENT. Grâce à vous et le Neurofeedback neuroptimal, J’ai à nouveau envie de VIVRE.
Fini la souffrance, bonjour la vie! 
Merci du fond du coeur Luci, porteuse de la Lumiere qui m’a remise sur la bonne voie.

Aurélie F ( 36 ans )

 

 

 

 

 

J’ai déclenché une rectite hémorragique en 2003, pas satisfaite de ce que me proposais la médecine classique, je me suis tournée vers les médecines alternatives.
Au fil des années, à chaque fois que je rencontrais un très fort stress émotionnel, je me suis rendue compte que je déclenchais de nouveau cette rectite,
qui à chaque fois était soignée par l’alimentation, des compléments alimentaires, des plantes, de l’acupuncture.
Je savais soigner les crises, mais je voyais bien que tout partait de l’émotionnel et qu’il fallait que je fasse quelque chose.

Etant en crise une fois de plus en 2015, je suis tombée sur un article concernant le neurofeedback, puis de là sur Luci.
Je me suis soignée comme à mon habitude et j’ai suivi en même temps des séances toutes les semaines de neurofeedback avec Luci.
Très vite, j’ai senti la distance que le neurofeedback m’apportait face à des événements qui auraient pu auparavant faire revenir ma rectite.
Une séance de maïeusthésie de Luci m’a encore aidée à prendre de la distance.
Maintenant, je me sens plus observatrice des événements, évidemment j’ai encore ma sensibilité mais je ne « plonge » plus dans le grand bain de mes émotions.
Merci à Luci de m’avoir accompagnée sur ce chemin et pour nos précieux échanges.
Mio V. ( 40 ans )

 

 

 

Je souffrais depuis près de 10 ans du syndrome des jambes sans repos ( aujourd’hui maladie d’ekbom).
Cette maladie m’empêchait d’avoir une vie sociale normale.
Après avoir essayé les traitements traditionnels ( je prenais du sifrol, avant de l’adartrel), j’ai essayé différentes solutions ( homéopathie, magnétiseur, etc) sans résultat.
Un jour, un ami après avoir lu un article dans sciences et vie sur le cerveau et les bienfaits du Neurofeedback, et connaissant ma maladie me dit d’essayer le Neurofeedback…
Je me dit après tout qu’est ce que je risque?

J’ai rencontré Luci, praticienne Neurofeedback. Luci me prit en main et nous commençâmes les séances…
Dès les premières séances je sentis un effet bénéfique. Toutefois je restais prudent…puis au bout de la 5eme séance je décidais de baisser mon traitement (chose qui était impossible avant, j’ai fait plusieurs tentatives mais les manifestations de manque, tant psychiques que physiques, étaient insupportables).
Aidé du neurofeedback, j’arrivais à tenir et de ne pas avoir d’effets secondaires. Progressivement et en douceur je suis arrivé à stopper mon traitement et à guérir mon syndrome en 15 séances.

Victoire… Quel soulagement après des années de galère. Je souhaitais partager mon expérience pour que les personnes souffrant de ce syndrome restent confiantes et qu’elles essayent le Neurofeedback.

Je remercie mon ami mais surtout Luci…qui par sa gentillesse et sa compréhension a su me redonner confiance et surtout me guérir.
Je l’en remercie de tout coeur !

David M. (45 ans)

 

 

 

 

Tout d’abord, la rencontre avec Luci Sogorb a été essentielle pour débuter le Neurofeedback car c’est une belle personne à l’écoute de l’autre, avec une empathie et une générosité rare et je la remercie de cette belle aventure humaine.
Ayant lu un témoignage sur le Neurofeedback, j’étais plutôt dubitative sur cette technique. En ce début d’année 2015, je suis arrivée dans le cabinet de Luci à la fois épuisée physiquement et moralement, avec des problèmes de vertige, de sensation de « brouillard » dans la tête qui m’empêchaient souvent d’avoir les idées claires professionnellement et qui m’handicapaient également dans ma vie sociale.
Mais dès les toutes premières séances, j’ai rapidement retrouvé une énergie physique et intellectuelle (concentration, mémorisation), un sommeil récupérateur, un équilibre émotionnel (calme, moins irritable avec mon entourage, retour progressif à une certaine joie de vivre) et aussi un lâcher prise vis-à-vis de situations stressantes.

Au fil des séances, je peux dire que les améliorations éprouvées sont durables et que j’ai retrouvé confiance en moi et le goût à la vie. Je vous recommande vivement le Neurofeedback, c’est un vrai rayon de soleil dans les moments difficiles !

Françoise S. (55 ans)

 

 

Notre fils Jean Baptiste a été diagnostiqué autiste asperger à l’âge de 5 ans.

C’est un enfant intelligent, d’une grande sensibilité, mais aussi atypique. Depuis le CP, il est scolarisé les matinées avec une AVS psychologue spécialisée, et bénéficie de prises en charge en psychomotricité et en orthophonie à l’extérieur.
Ayant découvert le neurofeedback par des revues spécialisées, nous avons sauté le pas en début d’année…
Nous avons constaté que très vite, après les premières séances, notre garçon était moins agité, moins énervé en soirée et les week-ends…
Certes, il n’est pas guéri de son TED, mais nous avons noté des périodes d’apaisement plus longues et plus régulières. Son sommeil s’est également amélioré et ses phobies ont diminué.
A l’école, il est nettement moins dysrégulé, et plus concentré pour ses apprentissages scolaires. Il a pu partir à un séjour classe verte à Dieppe, et a tenu un rôle dans des spectacles de l’école (théâtre, concert). Il a invité son meilleur copain de classe à la maison pour un après midi de jeux , et est allé chez lui deux semaines plus tard. Il prend maintenant du plaisir à être avec les autres enfants, et ils le lui rendent bien.

Autant de choses qui ne nous étaient inaccessibles il y a deux ans et que nous goûtons aujourd’hui.
Dans tout un programme global d’accompagnement, le neurofeedback a contribué aux progrès de notre fils …

Élisabeth C. (maman de Jean Baptiste 8 ans)

 

 

Mon fils Alex indique que les séances de neurofeedback lui ont fait beaucoup de bien, parce que « c’est reposant, il est au calme et ne pense à rien, il « vide » son esprit ».
Il a su expliquer au médecin directeur du centre Alfred Binet, où il est également suivi, en quoi consistent ses séances et le résultat que cela lui a prodigué.
En ce qui me concerne, j’étais sceptique, mais de voir mon fils me demander à bénéficier de ces séances, je l’ai suivi. Après chaque séance je lʼai senti en effet plus reposé plus en harmonie avec lui même.
Alex penche sa tête, avec des mouvements de va et vient sur le côté, dès qu’il est stressé, il le fait de moins en moins, même quand le stress lʼenvahit.
Mon frère a également constaté des changements positifs dans son comportement, dans la discussion, les échanges se font sans quʼil cherche une réponse de ma part, il répond tout seul avec ses propres mots.
Des constats ont aussi été notés en classe, une augmentation de sa participation, un échange moins timide avec les autres et des progrès notoires en EPS, il reste encore un énorme travail à faire!

Ama G. (maman d’Alex 13 ans)

 

 

Mon fils Abdou à 7 ans, il est calme et gentil mais il ne regarde pas les gens dans les yeux, il est très timide, il a honte, il ne parle pas beaucoup, quelque chose ne va pas.
A l’école c’est très dur pour lui, il a très peur de parler, il n’ose pas demander, il tremble quand il doit réciter sa poésie.
Il n’a pas de bonnes notes. Il n’a pas beaucoup de copains.
Après 5 séances avec Luci, il ne tremble plus en classe et il a eu un B en récitation, il est très content et très fier.
En continuant les séances il a appris à regarder les gens, il joue plus avec les copains.
Il se dispute avec ses frères quand quelque chose ne lui plaît pas, comme les autres enfants, il ne le faisait jamais avant.

Abdou à l’air plus heureux, il a plus confiance en lui.
Il aime aller aux séances, Luci vous êtes un ange, mon fils fait des grands progrès avec vous. Merci.

Aïssatou S. (maman de Abdou 7ans)

 

 

Le neurofeedback m’a permis de développer mes capacités mémorielles et de concentration, ce qui m’est d’une grande aide au cours de mes études.
En effet, cette méthode me permet de retenir et de mobiliser plus facilement les connaissances qui me sont enseignées.
Ses effets positifs se font ressentir à la fois sur le court terme et le long terme.
A ce titre, il me suffit maintenant, dans la majorité des cas, de relire une fois mes notes de cours pour pouvoir les restituer avec aisance lors des examens; alors qu’auparavant  je devais apprendre par cœur à plusieurs reprises mes diverses notes.
Je me suis également aperçue que j’étais capable de me souvenir de certaines connaissances pointues après plusieurs semaines, voire plusieurs mois ayant suivis mes examens.
Le neurofeedback a amélioré ma concentration et optimisé ma mémoire.

Laure B. ( 22 ans)

 

 

J’étais, je l’avoue, au début un peu perplexe vis-à-vis du neurofeedback ; l’idée de m’en remettre à un logiciel ne correspondait pas vraiment à ma conception de la thérapie. Et puis, curieuse, j’ai eu plusieurs échanges avec Luci, et je me suis laissée tenter par cette méthode, qui s’est révélée être pour moi d’une grande efficacité.

Je me suis vite rendue compte que justement, m’en remettre à un logiciel, dont le rôle est uniquement la restitution de l’activité neuronale de mon cerveau, permettait d’éviter tout biais lié à une quelconque interprétation humaine.
Et par ailleurs, la présence bienveillante et l’accompagnement délicat de Luci avant et après ces sessions de neurofeedback, rend ces séances sécurisantes et empreintes de douce chaleur humaine.
Au bout de 5 à 6 séances, j’ai commencé à identifier des changements en moi, dans ma façon d’être, de penser, de me ressentir …
Le neurofeedback m’a aidée à sortir d’une dépression violente, et à redevenir telle que j’étais avant : il m’a permis de reconnecter avec mon corps, de retrouver un sommeil de qualité, de retrouver un équilibre alimentaire et ainsi mon poids de forme, de retrouver du plaisir dans mon activité sexuelle, d’avoir à nouveau des envies, mais également de trouver l’élan de les réaliser…
J’ai également ressenti des changements plus subtils, qui m’ont permis de me sentir mieux encore qu’avant ma dépression, avec un sentiment profond d’émergence de choses qui existaient en moi, mais que je n’avais jamais encore contacté : une plus grande ouverture au monde, aux autres, une plus grande flexibilité, une grande capacité d’émerveillement face à la vie…
Le neurofeedback est une méthode douce et non intrusive, complémentaire avec d’autres approches thérapeutiques.
Pour ma part, je consultais également depuis deux ans une thérapeute en maïeusthésie, avec laquelle je travaillais sur des symptômes précis, guérissant mes blessures du passé, me procurant séance après séance une sensation d’apaisement et d’entièreté.
Là où la maïeusthésie m’a permis d’avancer par objectif, sur des éléments précis, le neurofeedback est venu en complément, dans une approche plus globale. Un peu comme s’il permettait d’assembler les pièces d’un puzzle, harmonieusement, avec douceur et cohérence.

Au bout d’une quinzaine de séances de neurofeedback, avec ces deux méthodes, je suis sortie de ma dépression et me sens bien plus épanouie qu’avant.

Aurélie B. (31 ans)

 

 

Tout au long de ma vie, j’ai traversé plusieurs épisodes dépressifs en réaction aux accidents de la vie. Ces épisodes traités par la psychothérapie et les anti dépresseurs, j’ai pu à chaque fois «remonter la pente».

Ces années de thérapie cognitive et comportementale m’ont permis de comprendre mon fonctionnement psychique, de modifier mes comportements, de vivre du mieux que je pouvais, mais sans parvenir à me débarrasser de ce mode de fonctionnement extrême : « la dépression en réponse aux agressions excessives, la dépression pour survivre »…

Il y a un peu plus d’un an, après le décès de mon frère, j’ai cherché d’autres approches thérapeutiques. C’est dans ce contexte que Luci Sogorb m’a fait découvrir le neurofeedback.
Dès les premières séances, les résultats étaient là. Les plus évidents : disparition de mes crises d’eczéma, diminution naturelle des anti dépresseurs jusqu’à la suppression de tout traitement.
Puis je me suis sentie plus «en phase» avec moi-même, plus naturellement «résistante» sans pour autant devoir me contrôler ou me surveiller.
La sensation que mon cerveau s’«auto-réparait», s’«auto-régulait» après chaque séance, m’est devenue une évidence et un grand bien-être de vie dans des moments pourtant difficiles à vivre.

Aujourd’hui, j’ai 50 ans, depuis le décès de mon frère, la vie n’a pas été facile, j’ai accompagné ma Maman sur son dernier chemin, ma famille a été touchée par plusieurs décès, pour autant, je suis en recherche d’emploi en vue d’une reconversion emplie de sens pour moi, mes enfants vont bien, ma petite fille est magnifique et je signe avec joie pour Vivre les 50 prochaines années, et pas «en mode survie» !
Et je continue les séances à raison d’une par mois.

Léa Marie G. (50 ans)

 

 

J’ai découvert le neurofeedback sur demande de ma compagne.
Sans grande conviction, je fais une première séance qui me laisse perplexe.
M’étant engagé à en faire quelques unes, avec les encouragement de mon amie …
Je tiens mon engagement et continue donc au rythme d’une séance par semaine.
Ce n’est pas désagréable mais je ne perçois pas vraiment d’effets.
Après cinq à six séances, bien que je ne sois toujours pas en mesure de dire ou décrire précisément ce que cela produit, il me semble que je me sens mieux, plus « présent », plus « au clair ». C’est intrigant.

A partir de là, je me surprends à avoir envie de continuer les séances… Les effets semblent alors se préciser : moins irritable quand je n’ai pas fumé et beaucoup moins affecté par un stress professionnel important… Soulagement !
Je suis consommateur de canabis régulier depuis l’age de 16 ans, c’est la seule chose qui m’apaise et calme les ardeurs de mon cerveau.
Depuis peu je note un changement dans ce domaine, je ne me précipite plus sur mon joint au réveil, je peux démarrer ma journée sans fumer, ma consommation de canabis diminue.
Je continue donc les séances (à un rythme moins soutenu), cela me fait du bien.

Paul A. (43 ans)

 

 

A certains moments, les trépidations du quotidien nous emportent dans une infatigable spirale épuisante. Et pris dans l’engrenage des obligations, des limites à dépasser, des délais à respecter, des agressions à éviter, on s’oublie.
On oublie de calmer l’agitation et reposer profondément toutes les particules.
Redevenir serein. Récupérer la possibilité de se repositionner. Prendre du recul.
C’est cela que les séances de neurofeedback m’ont apporté.
C’est vrai qu’au début je redoutais un phénomène inquisiteur, voire de manipulation.
Au final, loin des sirènes gourou ou phénomène naïf de renouveau, ben je me suis retrouvé rasséréné.
Et cela m’a permis de frayer et contourner des écueils pénibles en restant calme.
Merci.

Borys B. (42 ans)

 

 

Découvrir le neurofeedback et la maïeusthésie fut parmi les expériences les plus enrichissantes et lumineuses de ma vie.
Le neurofeedback m’a permis de me relever, la maïeusthésie, quant à elle, m’a mise en route sur mon chemin intérieur.
Mais cette démarche représente avant tout pour moi une formidable rencontre humaine.
Luci, je vous remercie infiniment pour votre écoute, votre compréhension, votre douceur et votre soutien inconditionnel. Vous m’avez énormément apporté et avez contribué à mon épanouissement.
Je suis heureuse de vous avoir trouvé dans cette période fondamentale de mon existence. Merci !

Alice R. (19 ans)

 

 

J’ai débuté les séances de neurofeedback pour des troubles du sommeil (insomnie).
Dès le début, j’ai ressenti de nouvelles sensations de détente qui se sont confirmées et installées au fur et à mesure des séances.
En effet, mes sensations physiques de stress (ventre noué, accélération du rythme cardiaque…) qui se manifestaient très souvent se sont aujourd’hui apaisées. Avec des conséquences très bénéfiques essentiellement dans le domaine professionnel.
Parallèlement, mon sommeil s’est amélioré. Après une dizaine de séances, je m’endors vite, mon temps de sommeil s’est allongé, mes réveils nocturnes sont devenus rares et je me rendors rapidement sans aucune appréhension.
De plus, j’ai pu observer que le neurofeedback agissait sur mes performances, notamment sur ma concentration et rapidité. Je me sens plus efficace aujourd’hui.
Enfin, les échanges avec la praticienne, Luci Sogorb, m’ont permis de me sentir véritablement accompagnée dans ma démarche tout au long des séances et en confiance.

Mélanie V. (26 ans)

 

 

Avec Luci, j’ai profité non seulement des bienfaits du neurofeedback mais aussi de l’écoute d’une professionnelle de la relation d’aide. Je la recommande en toute confiance.

Anne C. (48 ans)

 

 

Pour commencer, le mot « neurofeedback » m’était totalement inconnu jusqu’à juin 2013. A ce moment là, je traversais une période difficile de ma vie. Une amie m’a parlé de cette méthode « neurofeedback » qui pourrait me guérir de mes phobies (peur de prendre l’ascenseur, d’aller vers des lieux inconnus, peur d’être seule, peur de vomir…).

En effet, j’ai suivi plusieurs thérapies pendant de nombreuses années: hypnose erickson, psychothérapies analytiques, sophrologie, trame énergétique,..Cela s’avérait intéressant pour une meilleure compréhension de soi même, une prise de conscience de qui vous êtes et d’où vous vous situez par rapport à la cellule familiale mais je ne guérissais pas de mes maux qui m’envahissaient depuis l’enfance.

Puis, le neurofeedback est entré  dans ma vie en juillet 2013.
J’avais essayé tellement de méthodes et espérer tellement me libérer de mes peurs profondes qu’au début je restais assez sceptique. Je n’étais pas du tout convaincue de l’efficacité de cette technique.
La rencontre avec Luci sogorb a été magnifique pour moi. Il a fallu que je vienne jusqu’au lieu du rendez vous qui n’était pas sans angoisse et  sans appréhension pour moi (l’inconnu et la peur de l’ascenseur).
Luci a su me mettre en confiance, c’est une personne qui de grandes qualités humaines.
Depuis un an maintenant, elle m’accompagne avec une grande générosité d’écoute, de temps et de disponibilité.

Ce qui est très important avec cette méthode, c’est la capacité du thérapeute d’avoir la confiance et l’assurance que la personne va  réussir à être de mieux en mieux.
Pour moi, le neurofeedback est un étonnant outil d’aide à la réalisation de la personne.
Rapidement, après quelques séances, j’ai pu faire une chose  que je pouvais plus faire depuis longtemps. Je n’arrivais pas à fermer la porte de  chez moi en m’enfermant à clé. Puis un soir, de façon naturelle et sans me poser de questions, j’ai fermé la clé de la porte de mon appart à double tour sans peur, ni crainte. C’est la première fois de ma vie que je faisais les choses avec tant de simplicité, comme une évidence.

Je suis arrivée les premiers temps chez Luci avec le désir profond de me débarrasser de mes phobies qui m’ont empêché certaines réalisations personnelles. Il y a un an,  j’étais sur la prise de conscience et la nécessité d’arrêter une relation sentimentale qui me détruisait, sans pouvoir le faire.
Je prenais un anxiolytique pour faire face à mes symptômes: peur de vivre seule, manque de confiance en moi de façon globale dans la vie, perte d’appétit car peur de vomir, troubles de sommeil.
Très curieusement, le neurofeedback m’a apporté des ressources que je ne soupçonnais pas. J’ai acquis une confiance en moi, une forme de sérénité avec moi même, une meilleure gestion de mes émotions.
J’ai retrouvé petit à petit l’appétit, le sommeil, l’envie et le goût de vivre tout ce que je n’ai pas pu réalisé en couple. Je suis passée d’un état intérieur où je n’existais qu’au travers de l’existence de l’autre, à une profonde modification de ma détermination à être une personne vivante, libre d’être ce qu’elle désire être profondément.

C’est la première fois de ma vie que je ressens cette certitude comme un point de non retour. Le neurofeedback répare de façon définitive. Il n’y plus de retour en arrière comme dans différentes thérapies où nous avons l’impression de régresser parfois.
Durant une période j’avais l’impression qu’il ne se passait rien au niveau du cerveau, je suis restée sur beaucoup de séances sans impressions de changements manifestes comme au début. En réalité, j’étais très impatience d’être libérée de mes autres peurs.
Luci a compri et senti qu’il me fallait un complément au neurofeedback. Elle m’a proposé une autre approche, la maïeusthésie.
A partir de là, j’ai senti qu’il se passait à nouveau des choses en moi et je ne comprends pas toujours comment cela s’est mis en place de façon si efficace et rapide.
Cette approche est de se reconnecter avec « les parts de soi » qui se sont éloignées parce que trop en souffrance . Effectivement, cette approche en complément du neurofeedback, c’est impressionnant comment cela bouge et se met en place à l’intérieur de soi de façon définitive.

Avec ses deux approches, j’ai enfin trouvé du plaisir à me nourrir correctement, j’ai arrêté l’anxiolytique depuis 2 mois sans aucun effets secondaires du jour au lendemain, je refais du sport,  je vis seule et heureuse depuis janvier 2014. Je me suis rendue compte que j’avais beaucoup de plaisir à être seule, que le mot « solitude » ne fait plus partie de mon vocabulaire et de mes appréhensions, j’ai de plus en plus confiance en moi, je m’aime mieux, je suis beaucoup plus positive de façon générale.
Actuellement, j’ai donc bien repris ma vie en main, je me reconnecte avec moi même.
Grâce au neurofeedback et à la maïeusthésie, je découvre qui je suis vraiment.

Mais l’aventure n’est pas finie, je continue actuellement parce que je n’ai pas encore atteint tous mes objectifs (reprendre l’ascenseur et circuler dans des zones inconnues).
Je ne suis plus pressée comme au début, j’ai compris qu’il faut laisser le temps au cerveau d’intégrer tranquillement…
Aujourd’hui, je gère mes émotions de façon très différente, je ne suis plus dans un registre passionnel dans mes relations aux autres, je n’attends plus des autres qu’ils comblent mes manques.
Mes émotions ne prennent plus toute la place dans une relation amicale ou professionnelle, je suis plus sereine et plus confiante à ce que je suis.
Du coup, j’ai une impression très nette d’être plus indépendante, de ne plus avoir besoin des autres pour en parler, je peux gérer sans que les émotions ne m’envahissent pour la journée. Je crois que je n’attache plus d’importance à certaines choses, je lâche prise plus facilement. En fait je vis mes ressentis de façon plus sereine.

En tout cas, si vous êtes désespéré, que vous avez l’impression d’avoir tout fait ou d’avoir tout tenté comme je l’ai cru moi même, sachez que cette méthode est une chance, une opportunité que vous n’oublierez jamais.
Cela change votre vie!

Cécile B. (44 ans)

 

 

Concernant les bénéfices du neurofeedback, je pense vraiment que cela m’a permis de ne plus subir ces moments de déprime que je vivais auparavant. Je dirais que je suis plus équilibré aujourd’hui.

Avant de découvrir le neurofeedback , je vivais à intervalles réguliers des moments de fort mal-être et de dépression suivi d’un retour à la normale voire à l’euphorie. Cette instabilité émotionnelle était naturellement très difficile à vivre au quotidien. Au terme de quelques séances, je ne vis plus ces moments-la, et ma vie émotionnelle est beaucoup plus stable. On lit que le neurofeeback « régule le cerveau », voici une bonne démonstration.

Jean Camille V (26 ans)

 

J’avais auparavant tendance à avoir des idées noires et à ressasser des éléments douloureux du passé.
J’ai constaté une nette amélioration dès les toutes premières séances. J’ai eu l’impression que le ciel s’éclaircissait au fur et à mesure des séances.
Je suis devenu beaucoup plus calme et moins stressé, notamment au travail. Et Beaucoup plus énergique aussi. Même après des nuits courtes, je me sentais plein de vitalité et pas du tout angoissé.
Les changements se sont aussi répercutés sur ma vie de couple. Les tensions entre ma compagne et moi se sont raréfiées.
En voyant les changements que cela m’avait procurés, elle n’a pas hésité à se lancer dans « l’aventure neurofeedback ». Et ma mère en a fait de même !

Arnaud G (35 ans)


Copyright 2014 / Luci Sogorb